Download in HD

Film Streaming Tiger on the Beat

Film de Liu Chia-liang Action et comédie 1 h 28 min 19 mars 1988

Avec Chow Yun-fat, Conan Lee, Nina Li Chi

Francis Li, un policier plus concerné par les filles que par le crime se voit adjoindre un coéquipier survolté, répondant au nom de Michael Tso, avec qui le courant passe assez mal. Bon gré mal gré le duo va se retrouver sur une affaire de meurtre liée à un important trafique de drogues et c'est...

Liu Chia Liang reprend le principe du buddy movie à l'américaine comme « l'arme fatale » ou « 48 heures » avec le principe simple de faire cohabiter un flic plutôt cool et fainéant (Chow Yun Fat) avec une tête brûlé (Conan Lee). C'est la première fois où Liu Chia Liang sort de son univers de film d'époque et du kung fu old school pour attaquer le genre cinéma d'action moderne. Le résultat est loin d'être à la hauteur de ses films précédents et n'est pas non plus un des meilleurs film d'action comédie surtout quand on voit se que faisait Sammo à cette époque.

Cependant Tiger on the beat n'est pas non plus mauvais mais hormis le final, sur lequel je reviendrais un peu plus tard, le film nous sert de la comédie et de l'action de base par rapport à la norme.

Chow Yun Fat est ici très loin des rôles dans lesquels la plupart des gens le connaissent dans les films de Woo, Hark ou Ringo Lam mais ceux qui ont déjà vu les comédies dans lesquels il apparaît comme le délirant Diary of a big man ne seront en rien surpris de le voir dans un rôle où il n'hésite pas à se ridiculiser ou en faire des tonnes comme souvent en cabotinant dans tout les sens avec une énergie pas croyable.

Conan Lee, ce nom vous est peut être familier, au générique du film on peut voir écrit : « introducing Conan Lee » mais ce n'est pas tout à fait vrai. Conan Lee a été découvert par le célèbre producteur Ng See Yuen qui a révélé Jackie Chan au grand public avec Drunken Master et Snake in the eagle shadow.

A l'époque en 1982, il essaie de lancer « Lloyd Hutchinson » (renommé par Ng See Yuen Conan Lee Yuen Ba) un sino-américain qui ressemble étrangement à Jackie Chan en lui faisant signer un contrat de 3 films et démarre avec le très bon Ninja in the Dragon's Den de Corey Yuen dont c'est la 1ère réalisation où Conan Lee partage l'affiche avec le Japonais Hiroyuki Sanada élève de Sonny Chiba dont c'est également le 1er film à Hong Kong. Mais Conan Lee ne respecta pas son contrat.

Selon Ng See Yuen ce serait les triades taiwanaises qui serait à l'origine de la disparition de Conan Lee du milieu du cinéma durant plusieurs années car Ng See Yuen avait été battu pour avoir refusé de laisser jouer Conan Lee dans une production locale, ce qui rebuta les autres producteur à l'utiliser pour d'autres films pendant plusieurs années.

Selon un collaborateur de Ng See Yuen, Conan Lee en prenant conscience du succès engendré par le film à Hong Kong et au Japon, retourna aux Etats-Unis et avec l'aide de la législation des contrats en vigueur là bas beaucoup plus forte qu'à Hong Kong demanda une re-négociation de son contrat. Ng See Yuen avait le choix entre s'engager dans une lutte juridique et éventuellement tourner des films avec un acteur qui n'y mettait pas du sien ou le laisser partir, le budget du film étant déjà largement amortis. Il opta pour la seconde solution et laissa partir l'acteur.

Qui de ces deux personnes à raison, difficile de savoir, je pense personnellement à un mélange des deux Conan Lee n'ayant effectivement pas tourné de film entre 1982 et 1988. Ce n'est donc qu'en 1988 qu'il refait surface à Hong Kong avec Tiger on the Beat à partir du quel il recommencera à tourner. Il se blessera d'ailleurs très gravement après une mauvaise chute durant le tournage de Tiger on the beat 2, scène d'ailleurs gardée au montage et présente dans le film.

Mais revenons au film en lui même les combats sont donc plutôt bon sans être non plus exceptionnels et même si il n'y en a pas assez durant l'ensemble du métrage, Liu Chia Liang se permet d'ailleurs une belle auto-référence en reproduisant la scène du combat dans l'allée de Martial Club mais transposé dans un univers urbain, ici des toilettes d'une salle de sport. Il en profite également pour nous faire part d'une scène extrêmement violente et très dure où Chow Yun Fat tabasse la pauvre Nina Lee qui bien sur tombera amoureuse de lui le lendemain.

Mais si la comédie et les combats sont tout juste dans la moyenne, c'est dans le final que le niveau s'élève largement. Un final où Chow Yun Fat cesse de faire le clown pour redevenir celui qui fusil à la main va faire le ménage autour de lui. Ce final contrairement au reste du film contient pas mal d'imagination comme la façon dont Chow Yun Fat utilise son fusil à l'aide d'une corde pour dégommer ses ennemis à l'aveugle ou encore le combat très chambara contre le gweilo à l'aide de baïonnettes. Et puis surtout le grand moment du film, le combat de tronçonneuses. Gordon Liu et Conan Lee s'affronte à coup de tronçonneuse et de kung fu dans un combat vraiment spectaculaire, Gordon Liu mentionnant d'ailleurs que le plan où il se fait couper un bout de sa chaussure n'était prévu.

On peut aussi mentionner la présence plus ou moins forte des habitués de la Shaw dans le film. Ti Lung en barman, David Chiang en chef de la police, Lau Kar Wing en chauffeur de Taxi, Norman Chu et Gordon Liu en truants ...

Au final Tiger on the beat est donc une comédie d'action qui se laisse regarder sans jamais vraiment exploser excepté dans son final qui est vraiment le moment fort du film. A voir donc pour le final.

FILM COMPLET EN STREAMING VF