Download in HD

Film Streaming Zack Snyder's Justice League

Film de Zack Snyder Action, aventure, fantastique 4 h 02 min 18 mars 2021

Dans Zack Snyder's Justice League, déterminé à s'assurer que le sacrifice ultime de Superman n'a pas été en vain, Bruce Wayne fait équipe avec Diana Prince avec l'idée de recruter une équipe de méta-humains pour protéger le monde d'une menace aux proportions catastrophiques. La tâche s'avère plus difficile que Bruce n'avait pu l'imaginer, chacune des recrues devant faire face aux démons de leur passé, leur permettant de tous s'unir, formant enfin une ligue de héros sans précédent. Batman, Wonder Woman, Aquaman, Cyborg et Flash sont maintenant unis, mais peut-être trop tard, pour sauver la planète des terribles intentions de Steppenwolf, DeSaad et Darkseid.

Le Snyder Cut est une sorte d’ "objet cinématographique non identifié », très difficile à évaluer, mais c’est ce qui constitue le sel de la présente critique. Je ne reviendrais pas sur les problèmes de productions et de mauvais choix qui ont été faits par le passé et qui ont d’ailleurs débuté au moment de Batman versus superman ». Je n’y reviendrais pas, sinon pour indiquer que de mon point de vue, la paranoïa ambiante a continué jusqu’au bout, histoire que le métrage boive le calice jusqu’à la lie. Ainsi, alors que la promotion du film était fort bien maîtrisée, la Warner a eu l’idée de « vendre cette Snyder Cut », comme une » impasse narrative », en annonçant, pour l’avenir, un reboot de superman, en révélant le contenu des suites à cette Justice League et je n’ose pas évoquer ce leak très étrange de cette Snyder Cut à la place de Tom et Jerry, sous peine de tomber sous la théorie du complot.

Cela étant, nous avons enfin vu cette Snyder Cut dont la diffusion répond à un cas tout à fait exceptionnel à Hollywood et qui pourrait peut être faire jurisprudence.

Dire que la Snyder Cut est supérieure à la version de 2017, je crois que nous en sommes même plus là. A part le site Américain « Collider », l’écrasante majorité reconnaît la supériorité non moins écrasante de cette Snyder Cut. Absolument tout est amélioré. Le scenario est plus consistant, le développement des personnages est globalement au rendez vous. On se trouve soufflé par certains moments épiques et touchés par un volet plus émotionnel et humain. La Snyder Cut a un propos de fond plus simple que BvS, mais le film n’est pas totalement idiot non plus. Le métrage est cohérent intrinsèquement est vis-à-vis des films antérieurs. Le tout servi par la patte artistique de Snyder, même si parfois c’est pour le pire et une bande originale plus inspirée que les musiques pataudes d’Elfman. Réellement, cette Snyder Cut rend justice à ses héros, en leur redonnant un aspect mythique ( certains espèrent sans doute « meetic » pour Gal Gadot… ). Snyder nous livre ce qu’il nous a promis, à savoir une sorte d’épopée mythique et bien plus encore… Le film est assurément au dessus des dernières productions du DCEU, faites depuis BvS, même si Aquaman aurait des armes à faire valoir.

Pour autant, ce n’est évidemment ni le meilleur film de super héros, ni même la meilleure production DC , prise au global (ni même le meilleur film de Snyder) Ainsi, cette snyder CUt n’est pas non plus un chef d’œuvre absolu et conserve des défauts qui m’ont un peu sorti parfois du film. Les antagonistes sont plus terrifiants /consistants qu’en 2017, mais n’en restent pas moins caricaturaux (même si Darkseid aurait du avoir une seconde mi temps à l’avenir). Il y a également des choix de scénario qui ne sont pas particulièrement heureux. Je pense à certains points déjà présents dans la version de Whedon et des nouveaux créés par Snyder. Enfin, j’ajoute qu’en 4 heures, il y a une bonne part de gras à tailler et que durant le métrage, certains CGI, manifestement non terminés, vont jurer au milieu des tableaux magnifiques du réalisateur. Cela étant, la Snyder Cut est un bon, voir un très bon film. Mais c’est là que le bas blesse. En effet, en raisons des problèmes de productions, le film va cumuler des inconvénients qui résultent plus de ce contexte, que de lui-même.

Du fait de ses conditions de sortie, de la construction chaotique du DCEU et de l’absence de perspective à venir, le film va excessivement s’étendre sur quatre heures. Certes, flash et Cyborg en sortent gagnants, mais ou étaient leurs films solos ? Imaginez un film Avengers qui devrait rappeler les événements du premier Captain America ou du premier Thor ! Snyder compense ces choix incohérents de construction, en les rattrapant en bout de course ! En outre, ce contexte a amené Snyder à partir excessivement en « roue libre » et se sentant obligé de tout donner. Ainsi il va utiliser ce format 1.33 inadapté, abuser des ralentis ou encore tergiverser sur la fin de son film. Enfin, c’est terriblement injuste, mais comment ne pas avoir un sentiment de « déjà-vu » puisque la trame générale de 2017 a été conservée et que l’on a eu 4 films Avengers, comportant des idées communes. Le film a comme « raté son créneau » et nous souffle ce terrible constat : « c’est génial mais c’est trop tard ». C’est un d’ailleurs ici que naît ma frustration.

Diffuser cette Snyder Cut est une forme de justice pour l’artiste qu’il est, avec ses qualités et ses défauts. Néanmoins ,on voit bien qu’une version adaptée au cinéma en 2017 aurait clairement pu marquer autant le public qu’un Avengers. Au lieu de cela, on a tous profité de la version de Snyder sur petit écran en 2021, juste après le JT de TF1…. Au lieu d’une œuvre consacrée au cinéma dans le cadre d’un véritable événement, la snyder cut risque de se retrouver parmi les secrets de fans relativement experts . Ainsi, cette Snyder Cut me laisse quelque peu interdit, envahi par un sentiment de consternation qu’il ne faut pas rattacher au déplaisir d’avoir parcouru cette œuvre, au contraire…. En fait, j’aurais bien appuyé le « restore the Snyder CUt » pour obtenir la suite de justice league, mais je crois qu’en fin de compte la Warner ne mérite pas Snyder. Le studio n’a pas compris que face à l’écurie Marvel, son intérêt était de demeurer sur la ligne Snyder. Le MCU développe des films de divertissements « frendly family » qui ont de réelles qualités et qui sont construit s sur un univers cohérent . Mais Marvel reste justement limité par son cadre « Mainstream » qui gouverne le fond, comme la forme. L’intérêt de DC était justement d’avoir le droit de s’en départir, d’oser et d’essayer de toucher un public le plus exigeant. Snyder était leur meilleur cheval de bataille, mais la Warner a voulu « tuer son chien en prétendant qu’il avait la rage ». Je crains qu’entre Wonder Woman 84 ou Bird of Prey, la Warner perde sur les deux terrains. Sans être mauvais, ces films n’ont ni une patte aussi intéressante et osée que celle de Snyder et, pour autant, ils ne parviennent pas non plus de maitriser l’art du divertissement de Marvel. Mais au final la Warner ne mérite pas Snyder….pas plus que les glorieux héros DC comics d’ailleurs

FILM COMPLET EN STREAMING VF